Ma démarche


 

  C'est au centre de formation EMA-CNIFOP que j'ai appris le tournage. Après une année de pratique, j'ai suivi la formation de réalisation d'émail (la chimie adaptée au potier).

C'est à la suite de ces deux formations complémentaires que j'ai ouvert mon atelier en Puisaye.

 

Je me suis intéressée à toutes les techniques de façonnage et c'est le tournage qui me fascine le plus.

 

Toutes mes céramiques culinaires sont cuites à haute température et je cherche à obtenir des émaux stables qui offrent au regard différentes subtilités.

 

J'imagine toutes mes formes et réalise seule manuellement ma production.

J'accorde une attention particulière à chacune de mes pièces pour qu'elles correspondent à leur gamme tout en étant uniques.

 

 

 


L'atelier

 

 

 

Installée dans la Nièvre, j'ai créé mon atelier de production à Arquian.

 

C'est à St Amand en Puisaye que je réalise mes cuissons dans un des ateliers de " La Fabrique " où plusieurs artisans d'art partagent les lieux d'une ancienne usine de production.


Les gestes d'atelier

Le tournage

Méthode :

La première étape du tournage consiste à centrer la balle de terre.

Pour ce faire, il faut monter la terre et la redescendre afin de centrer à cœur la matière.

 

Ensuite, il faut percer au centre et agrandir le trou afin de créer le fond.

Vient le cône de démarrage qui prépare la terre pour la prochaine étape.

 

C'est après avoir réalisé ces gestes qu'il est possible de faire la première montée de terre.

C'est à la deuxième que l'on peut amorcer la forme.

 

Le galbe final est réalisé avec un outil appelé "esthèque".